samedi 2 juin 2007

Premier jour de Juin
Un amour infini pour le papier...
Avant d’être feuille, le papier est branche de KHOZO. Battue, lavée, mélangée, bouillie, la branche s’étire en fibres.Peu à peu, elles perdent leur couleur, leur épaisseur. Elles deviennent nuage, transparence, douceur. Elles se transforment. Après avoir été mélangées très fort, elles seront couchées sur le tamis avec la pleine lune et beaucoup d’amour. Enfin, séchées sous le grand soleil, elles seront…papier.
La vibration est obligatoire pour faire du papier ; c’est pareil pour un chant d’oiseau.
La respiration aussi.
C’est une question d’énergie.
Nouvel espace. Nouveau temps. J’aime ces lieux qui engagent, j’aime ces situations qui obligent, j’aime ces chemins qui mènent et ces vents forts qui soufflent.
Ecoutons bruisser le papier.

Aucun commentaire: