vendredi 3 février 2012

En souvenir de François RETALI, sculpteur de lumière...

C'était dimanche. Tes amis avaient sorti de leurs plastics et installé toutes tes sculptures, ferraille et néon, rouille et pierre, bois calciné et porte blindée...


Ils ont chanté à pleine voix...A cappella et en corse...



C'était magnifique...


Dans l'Atelier du fond de l'impasse, c'était magique, c'était ta fête, mais, toi, François tu nous manquais...

Aucun commentaire: