jeudi 7 juin 2012

Gilles Le Monnier, artiste peintre

Avant de mettre de nouvelles photos sur les dernières pirogues et leurs vernissages, une page sur Gilles le Monnier qui a peint la pirogue de Lognes, puis celle de Sens appelée "La fiancée de Neptune"!..

Gilles LE MONNIER

Passant d'un monde à l'autre, comme il voyage, Gilles LE MONNIER trouve ses réponses dans l'inachevé. Ses photos prises en Guyane sont des criques où il reste plongé en apnée des heures durant. Puis, pour sécher son eau, il se poste en observation et attend une réponse aphone de la couleur et du trait avant de replonger. En cela, il rejoint ces êtres de mouvement immobile qu'il sait nuancer. Les sentiments et les vibrations effritent les contours et humidifient l'espace comme sous l'effet d'un lavis... de la vie.

Un souffle immobile

Gilles LE MONNIER laisse ses “petites” fenêtres grandes ouvertes. L'instant est paradoxal. Ces personnages en suspens nous arrêtent et nous interrogent. Un vis-à-vis s'installe alors entre le regardé et l'interrogateur. Le pas suspendu, nous sommes immergés dans l'instant présent de la toile. Notre mimétisme involontaire suit comme un travelling le message subliminal laissé par l'artiste.

Arrêt sur image
Il n'est pas de regard plus clair que celui de qui s'interroge. Même s'il est positivement pragmatique sur son travail, Gilles LE MONNIER, reste avant tout un aventurier. À tout moment, il s'investit avec une volonté à toute épreuve ou, au contraire, s'efface, prend le recul nécessaire à la bonne décision; et c'est dit. Ces silhouettes devenues complices, compagnons intimes penchés à ses fenêtres, en resteront là pour que leur histoire commence.








 

Aucun commentaire: